Accueil
 Bienvenue
 Votre guide
 Quand venir ?
 Où loger ?
 Où aller ?
 Tingatinga
 Nous contacter
 Album
 English version




powered by FreeFind


Parc national de Tarangire

A 120 kilomètres au sud-ouest d’Arusha, ce parc de 2600km², traversé par la Tarangire River ou éléphants, zèbres, buffles, gnous, girafes, lions vont s’abreuver, a gardé toute son authenticité.

Le parc entoure la vallée de la rivière Tarangire. Il présente une forme allongée, près de 100 km de long et en moyenne 30 de large. Son altitude moyenne est de 1 100 mètres, et le relief est globalement peu marqué à l'exception de la vallée creusée par la rivière. Il est bordé à l'ouest par l'extrémité orientale du rift africain.

Le parc fait partie de l'immense écosystème de la steppe Masaï. Lors de la saison des pluies, les grand troupeaux d'herbivores se répartissent sur plus de 20 000 km², mais dès que les pluies cessent au mois de juin ils migrent vers le dernier point d'eau permanent de la région : la rivière Tarangire. Ainsi, en fin d'hiver (août-octobre), le parc abrite une très forte concentration d'animaux, en particulier des éléphants. Entre octobre et avril, le parc est également un important lieu d'hivernage pour les oiseaux migrateurs venus d'Europe.

Les baobabs y sont particulièrement nombreux, de même que les éléphants teintés de poussière rouge (latérite) dont ils se saupoudrent pour se protéger des insectes.

La faune y est particulièrement concentrée: lions, léopards, oiseaux de proie (pygargue africain, aigle batteleur, grand duc de Verreaux), oiseaux d'eau (jacanas, becs ouverts, martins pècheurs), calaos, touracos, autruches; les ongulés sont peu farouches, le cob defassa, le dik dik qui circule entre les tente du lodge, les impalas. Un proche parent des pachydermes est le daman des rochers, facilement observable lui aussi, de même que de nombreux reptiles dont la dangereuse vipère heurtante, des babouins, des cercopithèques etc.


Le lit de la rivière tarangire depuis la terrasse du lodge.


Un des somptueux baobabs.


Le gigantesque marais central, lieu d'observation de nombreux oiseaux d'eau et mammifères.


Des troupeaux d'éléphants par dizaines.


Méfiez vous toujours des grands félins, ils ont toujours l'oeil sur vous, surtout les lionnes.


Une termitière en bord de marais, un martin pècheur fait le guet.


Le barbican à tête rouge.


Portrait de la vipère heurtante.


Le daman des rochers.


Le grand duc de verreaux, rare et difficile à voir.


Un éléphant dans le marais de Silale. Photo © Daniel Gremion.


Groupe de lycaons. Photo © Christopher Kivuyo.


Les lycaons (Lycaon pictus), chiens sauvages d'Afrique, devenus de plus en plus rares, sont protégés entre autre dans la réserve de Mkomazi. Il vit exclusivement en Afrique subsaharienne australe et centrale, dans les steppes et les savanes. Il est aussi appelé loup peint ou chien sauvage africain. Photo © Christopher Kivuyo.

Photographies © Pierre-Yves Vaucher

© 2003 Nameloksafaris, Christopher KIVUYO