Accueil
 Bienvenue
 Votre guide
 Quand venir ?
 Où loger ?
 Où aller ?
 Tingatinga
 Nous contacter
 Album
 English version




powered by FreeFind


La réserve de Selous


Créée en 1922, la réserve de Selous porte le nom du capitaine de la Royal Army Frederick Courteney Selous, naturaliste, explorateur et chasseur, tué à cet endroit dans un combat entre Anglais et Allemands lors de la seconde guerre mondiale. Située au sud de la Tanzanie, c'est la deuxième plus vaste réserve du monde avec une surface de 55.000 km2, dont seuls 2.500 sont ouverts au tourisme photographique, le reste étant territoire de chasse. Elle est traversée par la Rufiji River, la plus grande rivière d'Afrique de l'est, habitée par des colonies d'hippopotames et un nombre incroyable de crocodiles. De nombreux lacs en sont tributaires. Le "miombo", type de végétation formée d'arbres à feuilles caduques, occupe une grande partie du territoire. C'est l'habitat de prédilection de la mouche tsé-tsé qui, si elle est inoffensive pour la faune sauvage, est le vecteur d'une maladie mortelle pour le bétail. Les grandes plaines ouvertes recèlent une quantité de gnous, zèbres, buffles, éléphants, girafes, lions et chiens sauvages. Selous est d'un accès difficile par la route (4X4 indispensable avant même d'entrer dans la réserve). A l'intérieur, les pistes sont malaisées voire inexistantes et, a la saison des pluies, impraticables. Dans ce parc immense, on a vraiment l'impression de se trouver dans le "bush" tel qu'il était il y a des milliers d'années.


La Rufiji River est le plus grand fleuve d'Afrique de l'est.


Le léopard a hissé sa proie dans un arbre, il sait bien pourquoi: les voleurs sont nombreux et même les lions ne se gênent pas pour essayer de grimper jusqu'à elle.


Il est difficile d'approcher les hippopotames (et ce n'est pas vraiment recommandé) car ils se tiennent sur les bancs de sable où le bateau s'échouerait. Les crocodiles, quant a eux, plongent dès qu'on fait mine de se diriger vers eux.






Sur une île, un hippo isolé.


Une dizaine de lionnes et lionceaux ont festoyé sous les buissons.


Les lycaons, une histoire de chance... Ces animaux occupent un territoire très étendu et ils sont constamment en mouvement, sauf lorsque les petits sont encore trop jeunes pour suivre les adultes. Il est donc difficile de les localiser.




Au crépuscule, point de vue sur l'immensité de la réserve.


Un des nombreux lacs tributaires de la Rufiji.


Un troupeau sans fin d'impalas a mis ce lion en éveil.

Photographies © Christopher Kivuyo.

© 2003 Nameloksafaris, Christopher KIVUYO